Action de la vaporisation sur une haie de cèdres, fertilisation arbre

Les arbres et arbustes qui nous entourent ont besoin de certains éléments nutritifs pour fonctionner et pour croître. En forêt, ces éléments sont recyclés grâce aux feuilles tombées à l’automne amenant une quantité suffisante d’éléments au sol grâce à la décomposition de celles-ci. Par contre, les arbres en aménagements paysagers et zones urbaines poussent souvent sur des sols pauvres en éléments, limitant leur croissance.

Des déséquilibres ou des déficiences en nutriments engendreront des arbres et arbustes avec un mauvais rendement, une mauvaise couleur, des fruits de moindre qualité et plus enclins aux stress, maladies et insectes.

Quand fertiliser vos végétaux?

Lors de sa plantation, un jeune plant profitera grandement d’une fertilisation.

En entretien, l’idéal est d’apporter deux fertilisations par année, au printemps et à l’automne. Au printemps, on fertilise pour aider arbres et arbustes à retrouver les éléments nutritifs requis rapidement pour leur croissance, puis à l’automne, pour renforcer et refaire des réserves avant l’hiver et assurer une meilleure protection contre les maladies, insectes et froids hivernaux. Également, elle facilite le démarrage au printemps suivant.

Pourquoi fertiliser vos arbres et arbustes?

En puisant des nutriments, les arbres et arbustes en retirent plusieurs bénéfices :

  • Accroît la densité et la couleur du feuillage
  • Améliore la croissance générale et celle des racines
  • Favorise la guérison à la suite d’un stress
  • Réduit la vulnérabilité à certaines maladies et insectes ravageurs

La clé de la fertilisation est d’appliquer la bonne quantité de nutriments là où se situe la majorité des racines nourricières, soit entre 5 et 30 cm (2 à 12 pouces) dans le sol.

Méthodes de fertilisation

Plusieurs méthodes sont possibles. Cependant, chez Groupe Ferti, nous utilisons ces trois méthodes de fertilisation :

INJECTION DANS LE SOL

L’utilisation d’une tige d’injection est un outil parfaitement adapté à la fertilisation localisée permettant de réserver l’engrais pour vos plants, et non aux mauvaises herbes.

Ses avantages

  • Dépôt de l’engrais le plus proche aux racines nourricières, amenant une plus grande accessibilité
  • Meilleure efficacité de l’engrais étant sous forme liquide et à dégagement lent
  • Réduction des pertes de l’engrais
  • Aération du système racinaire
  • Meilleure répartition uniforme dans le sol

Les injections se font généralement de 10 à 15 cm (3 à 6 pouces) de profondeur. Cette méthode apporte le fertilisant dans la zone racinaire et sous les racines de la pelouse. Elle permet à l’irrigation de faire circuler les nutriments dans la zone pour un maximum d’efficacité.

VAPORISATION SUR LE SOL

La tige d’injection est aussi un outil parfaitement adapté à la fertilisation en surface grâce à la présence d’un gobelet mobile. Il est essentiel de déposer l’engrais le plus proche du plant et du sol afin de réduire les pertes.

Ses avantages

  • Réduction du bris des pointes terminales des tiges d’injection
  • Aucun bris des membranes géotextiles
  • Possibilité de fertiliser les plants localisés sur les endroits recouverts de gravier et petits cailloux

IMPLANTS DANS LE TRONC

Une troisième méthode localisée est l’introduction d’implants, appelés MEDICAP, directement dans le tronc de l’arbre. Les MEDICAP contiennent un mélange spécial de nutriments hautement solubles dans l’eau et de micronutriments conçus pour stimuler la croissance des arbres.

Dégradables, les implants sont conçus pour rester en sécurité dans l’arbre. Le contenu est administré par voie systémique dans tout l’arbre grâce au flux de la sève. Après quelques semaines, l’écorce externe sera insensible sur le site de l’implant, ne laissant aucun contenant vide à éliminer.

Les traitements par implants ou injections ne doivent jamais être réalisés sur des arbres de moins de 10 cm (4 pouces) de diamètre. Leur application est préconisée seulement quand les différentes techniques d’application au sol sont impraticables.

Les divers types de nutriments

Chacun des éléments nutritifs joue un rôle spécifique et ne peut être remplacé. Les macro-éléments (calcium, zinc, etc.) sont nécessaires en quantité relativement grande, tandis que les oligo-éléments sont requis en quantité moindre pour ne pas devenir toxiques, mais une carence peut avoir de graves conséquences sur la santé de l’arbre/arbuste.

Les plantes ornementales requièrent donc un programme de fertilisation équilibré pour pouvoir atteindre leur plein potentiel. Le programme et les forfaits de fertilisation des arbres et arbustes de Ferti fournit le plus souvent azote (stabilisé), phosphore et potassium à chaque application d’engrais. Des nutriments additionnels comme le fer et des oligo-éléments sont également retrouvés dans le fertilisant liquide.

Pour tous vos besoins et questions concernant la fertilisation de vos arbres et arbustes, faites confiance à Groupe Ferti, l’expert de vos espaces verts!

Période

Une fertilisation de l’arbre ou de l’arbuste doit être réalisée au moment de sa plantation. Puis, à titre d’entretien, on fertilise également au printemps (mi-avril à mi-juin) et à l’automne (septembre jusqu’à fin octobre).

Fréquence

En entretien, l’idéal est d’apporter deux traitements par année. De plus, un jeune arbre profitera grandement d’une fertilisation au moment de sa plantation.

Avantages

  • Accroître la densité et la couleur du feuillage
  • Améliorer le potentiel des fleurs et des fruits
  • Améliorer la croissance des plants
  • Favoriser la guérison à la suite d’un stress
  • Réduire la vulnérabilité à certaines maladies et insectes ravageurs
Icône calendrier avec une feuille

Calendrier horticole

À faire de mi-avril à mi-juin et de mi-septembre à fin octobre

Icône notes importantes à retenir

À retenir

  • En forêt, les éléments nutritifs sont déjà présents en bonne quantité dans le sol et se renouvellent avec les feuilles tombées
  • Les arbres ornementaux et en zones urbaines doivent être fertilisés, poussant souvent sur des sols pauvres
  • Les carences en nutriments diminuent le rendement et la santé
  • On fertilise lors de la plantation, puis annuellement par la suite (idéalement deux fois par année) pour l’entretien