Berce de Caucase, mauvaise herbe, plante nuisible

La berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) est une plante exotique envahissante nuisible pour l’environnement et la santé. En effet, elle nuit au développement de notre biodiversité en plus d’éliminer notre espèce indigène non toxique, la berce laineuse (Heracleum maximum). De plus, elle peut provoquer de graves réactions cutanées semblables à des brûlures. Cette plante contient des furanocoumarines, c’est-à-dire des agents toxiques sensibles à la lumière et activés par les rayons ultraviolets du soleil.

Son apparence

Pour bien différencier la berce du Caucase de la berce laineuse, voici quelques caractéristiques physiques à retenir :

  • À maturité, le plant varie de 2 à 5 mètres de hauteur
  • Ses feuilles sont d’environ 1 à 1,5 mètres de largeur et elles possèdent trois folioles de forme irrégulière et dentelée
  • Sa tige est mouchetée rouge et possède des poils blancs rigides
  • Ses ombrelles ont un diamètre variant de 20 à 50 cm

Pour bien identifier cette espèce nuisible, consultez l’article du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Son milieu

La berce du Caucase affectionne surtout les milieux perturbés et humides comme les fossés et le bord des cours d’eau, des routes et des chemins de fer. Elle peut également se retrouver dans d’autres habitats tels que les champs et les terrains vagues.

Symptômes après le contact

Le contact de la peau avec la sève, suivi d’une exposition au soleil, peut provoquer l’apparition d’érythème et d’œdème locaux (peau rouge et enflée), des ampoules ou encore, des lésions cutanées parfois graves ressemblant à des brûlures de 2e degré. Les symptômes peuvent se développer jusqu’à 48 heures après l’exposition à la sève. Si vous êtes en contact avec la sève de la berce du Caucase, rencontrez votre médecin dans les plus bref délais pour avoir recours aux soins adéquats. Même après la guérison, une pigmentation brune ou des cicatrices peuvent subsister.

Comment s’en départir?

Ne vous aventurez pas vous-mêmes dans l’élimination de cette espèce toxique. Il est toujours préférable de faire appel à des experts pour la radier, et ce, peu importe la méthode de contrôle sélectionnée.

Déclarez sans tarder la présence de la berce de Caucase sur votre terrain ou à l’endroit observé auprès de votre municipalité afin qu’elle soit inventoriée. Votre municipalité vous informera des étapes à suivre par la suite.  

Avant de procéder au contrôle de cette plante nuisible, il est impératif de porter les bons vêtements et les équipements de sécurité adéquats.

Il existe trois techniques pour radier la berce du Caucase soit par l’arrachage complet du plant avec sa racine (lutte mécanique), le badigeonnage de la plante (surtout à proximité des cours d’eau) ou la lutte chimique par une pulvérisation localisée. Il est important de couper l’ombelle du plant et la mettre dans un sac de plastique pour en disposer adéquatement.

Pour tous vos besoins et questions concernant le contrôle de la berce du Caucase, faites confiance à Groupe Ferti, l’expert de vos espaces verts!

Période

La période pour contrôler la berce du Caucase s’étend de mai à septembre. Toutefois, le moment idéal s’étend de la fin mai à la mi-juillet, car le plant est petit, n’a pas encore fleuri et nécessite peu d’efforts.

Fréquence

Cette tâche doit être faite annuellement, et ce, sur une période de 3 ans consécutives en raison de la graine persistante de la plante.

Avantage

  • Faire de votre espace vert un endroit sécuritaire pour tous
  • Limiter la propagation de cette espèce envahissante nocive
  • Conserver nos plantes indigènes
Icône calendrier avec une feuille

Calendrier horticole

À faire de début mai à fin septembre

Icône notes importantes à retenir

À retenir

  • Plante nocive pour l’humain
  • Obligation de contacter votre municipalité dès que vous observez sa présence
  • Apprenez à la reconnaître!