CONTRÔLE PLANTES INDÉSIRABLES

Contrôle de l’herbe à poux

herbe-a-poux

L’herbe à poux et l’herbe à puces sont deux plantes nocives pour la santé. L’herbe à poux est une plante allergène. C’est son pollen qui cause le rhume des foins, une allergie qui affecte environ 18 % de la population. Quant à l’herbe à puces, sa sève vénéneuse provoque une inflammation de la peau.

L’herbe à poux est l’espèce la plus répandue. Il  en existe deux sortes d’herbes à poux au Québec : la grande herbe à poux (Ambrosia trifida) et la petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia).

L’herbe à poux est sans danger au toucher en tout temps. C’est son pollen qui nous irrite! C’est l’herbe à poux qui principale cause de la fièvre des foins chez une grande partie de la population, de la fin juillet jusqu’aux gelées. Le feuillage est découpé et les fleurs mâles produisent d’énormes quantités de pollen très léger que le vent peut transporter à plus de 200 km. Elle pousse en colonies sur les terrains pauvres et bouleversés : le bord des routes, les terrains vacants, les gazons brûlés par le calcium. C’est une annuelle qui se multiplie par semences et celles-ci peuvent survivre dans le sol jusqu’à quarante ans. On a donc intérêt à la contrôler et de plus pour certain endroit il est recommandé de réensemencement des sites infestés avec des espèces plus compétitrices telles que le sarrasin, le pâturin, le trèfle ou un mélange de prairie.

Pour plus d’information, faites appel à un expert.

Prenez rendez-vous >
ou si vous préférez, cliquez ici pour avoir nos coordonnées.

 

 

Contrôle de la berce de Caucase

berce-de-caucasse

La berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) est une plante exotique envahissante nuisible pour la santé et l’environnement. Elle peut provoquer de graves réactions cutanées semblables à des brûlures.

La berce du Caucase est une plante exotique envahissante qui affectionne surtout les milieux perturbés et humides (ex. : les fossés, le bord des cours d’eau, des routes, des chemins de fer…), mais elle peut également se retrouver dans d’autres habitats tels que les champs et les terrains vagues.

Cette plante peut provoquer des réactions cutanées. Cette plante contient des furanocoumarines qui sont activées par la lumière et rendent la peau extrêmement sensible au soleil. Le contact avec la sève, suivi d’une exposition au soleil, peut provoquer l’apparition d’érythème et d’œdème locaux (peau rouge et enflée), des ampoules ou encore des lésions cutanées parfois graves ressemblant à des brûlures de premier ou de deuxième degré. Les symptômes peuvent se développer jusqu’à 48 heures après l’exposition à la sève. Une pigmentation brune ou des cicatrices peuvent subsister même après la guérison. Il est important de  signaler la présence de berce du Caucase à l’autorité et de limiter sa propagation.

Pour plus d’information, faites appel à un expert.

Prenez rendez-vous >
ou si vous préférez, cliquez ici pour avoir nos coordonnées.